• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram
  • YouTube
  • LinkedIn

Enfants d’âge préscolaire

L’âge de l’innocence

Enfants d’âge préscolaire

Le jeune enfant du préscolaire n’est pas étranger aux conflits; il n’hésite pas à se battre pour ne pas partager ses jouets, il fait régulièrement des crises et semble vouloir la justice à tout prix. À cet âge, l’enfant exprime spontanément ses émotions et ouvertement sa violence parce qu’il est en train d’apprendre quels sont les comportements adéquats.

Comment se manifeste l’intimidation à l’âge préscolaire ?

Physique: frapper, donner des coups de pied, mordre, détruire les biens d’autrui, s’approprier les jouets des autres.

Verbale : affubler des surnoms « bébé, pleurnichard », se moquer, taquiner avec méchanceté ou menacer.

Sociale: exclure un enfant du groupe (« tu ne peux jouer avec nous »), lui retirer son amitié (« je ne suis plus ton ami ») ou briser des amitiés (« je dirai à Ashley de ne pas t’inviter à sa fête »).

Mettre fin à l’intimidation avant que l’enfant n’adopte définitivement ce comportement

Quand l’enfant est d’âge préscolaire et avant qu’il ne fréquente l’école primaire à temps plein, les parents ont plus souvent l’occasion d’être témoins de ses actes d’intimidation et d’intervenir pour y mettre fin. Au moindre commentaire désobligeant ou acte d’intimidation – lorsque l’enfant joue avec ses amis ou se trouve en conflit avec ses frères et sœurs – arrêtez tout et réglez immédiatement ce problème. Si les parents ne s’en mêlent pas, l’enfant en déduira que l’intimidation est un comportement acceptable.

  •  Établissez les limites d’un comportement blessant

« Arrête, tu ne peux frapper ton frère et lui prendre ce camion. » 

  •  Administrez avec constance les conséquences établies

« Vois comme ton ami est contrarié ! Stp, remets-lui son camion et excuse-toi. »

  •  Notez avec enthousiasme les gestes bienveillants et respectueux de l’enfant

« Merci de partager. Je sais qu’il est parfois difficile de laisser les autres s’amuser avec tes jouets. »

Autres moyens d’aider votre enfant

  • Soyez un modèle à suivre

L’enfant apprend à se comporter en société et à nouer des relations en observant ses parents. Montrez à votre enfant comment agir par vos propres actions. Admettez vos erreurs, lorsque vous vous trompez. .[« J’ai crié après toi et j’en suis désolée. Je ne dois pas agir ainsi. »]

  •  Protégez votre enfant et mettez-le en contact avec des personnes de choix

Le parent a la responsabilité de fournir à l’enfant un milieu de vie qui lui offre la possibilité de créer et de vivre de saines relations avec ses pairs. Assurez-vous que les animateurs de sa maternelle et du service de garde ont le même souci, soutenir de saines relations entre les enfants. Cherchez dans votre quartier et trouvez d’autres enfants qui ont un comportement amical et bienveillant et mettez-les en contact avec votre enfant. Organisez des rencontres de jeux entre enfants et veillez à structurer les activités. Quand l’occasion se présente, éduquez les enfants d’âge préscolaire, si un conflit éclate enseignez à votre enfant à garder la tête haute, à regarder l’autre enfant dans les yeux en disant « Ça me fait de la peine » ou « Ce n’est pas juste ». « Si tu n’arrêtes pas tout de suite, je le dirai au professeur. »

Quels sont les signes indiquant que votre enfant est peut-être victime d’intimidation ou qu’il intimide peut-être ses pairs ?

Aidez votre enfant à s’affirmer, voyez nos conseils pour lui apprendre à composer avec l’intimidation.

© 2017 PREVNet. Tous droits réservés.